Afrique : histoire, economie, politique

1998-2001
ATLAS HISTORIQUE


AN 1750

L'Algérie, la Tunisie et la Tripolitaine établirent leur indépendance respectivement en 1710, 1705 et 1714. A l'opposé du continent, dans la colonie du Cap, les Boers (occupants hollandais) s'avancèrent vers l'intérieur du continent, ce qui aboutit à un déclin important du nombre des Khoi locaux (mélange de peuples San et Bantous appelés Hottentots par les Boers).
Vers le Soudan, on remarque le déclin des Pashalik de Tombouctou (malmenés par les Touaregs locaux) et la montée en puissance des Bambaras (peuples parlant le Mandé), traditionnellement animistes et dont la ville principale était Ségou. A l'est, un sultan Funj envahit Kordofan et l'incorpora à son royaume en 1750. La migration des Nilo-Sahariens vers l'Afrique de l'est se poursuivit avec les Masaï et les Tutsis. Les Masaï se déplaçèrent du Lac Turkana vers les hauteurs du Kenya puis vers la savane tanzanienne, tandis que les Tutsis amorçaient un mouvement du Nil blanc vers le Rwanda et le Burundi (ils s'imposèrent rapidement façe aux Hutus locaux).
Sur la Côte d'Or, les Ashantis de Kumasi imposèrent leur suprématie sur les peuples Akan eux-mêmes en rivalité avec les rois Yoroubas d'Oyo.


Afrique : histoire, economie, politique

Contenant et contenus conçus et réalisés par Olivier Bain; tirés de l'oubli, toilettés et remis en ligne par Jean-Marc Liotier