Afrique : histoire, economie, politique

1998-2001

Migrations régionales, éclatement des Etats, recompositions géopolitiques : l'Afrique n'en finit pas de se tranformer sous les effets conjugués de la démographie, de l'urbanisation massive et des ambitions économiques, militaires ou religieuses. Ces conflits et mouvements coïncident rarement avec le cadre étatique et redessinent les nouvelles frontières du continent. Trois espaces territoriaux émergent : le premier, aux deux extrêmités du continent, est formé par l'Afrique du Nord et l'Afrique du Sud ; le deuxième recoupe les zones de guerre de la Corne de l'Afrique, des Grands Lacs et du Congo ; et le troisième se développe dans le contexte de l'internationalisation des échanges et de la nouvelle exploitation des ressources.
Lire l'article d'Achille Mbembe, « Les frontières mouvantes du continent africain », novembre 1999.

La fin de la guerre froide avait fait espérer une nouvelle ère pour l'Afrique. Mais le génocide rwandais et l'implosion du Congo-Zaïre ont brouillé les cartes. Les zones de conflits sont aussi celles des famines, des concentrations de personnes déplacées ou réfugiées et, souvent, de malnutrition et de pénuries alimentaires.
Lire l'article de Philippe Leymarie, « Ces guerres qui usent l'Afrique », avril 1999.
Sources : Rapport mondial sur le développement humain, PNUD-Economica, juillet 1996 ; Ramsès, Dunod, 1994 ; Les réfugiés dans le monde, HCR, La Découverte, 1995 ; The State of food insecurity in the world, FAO, Rome, 1999 ; Populations en danger, Médecins sans frontières - Lepac, La Découverte, 1995 ; Interventions, Action internationale contre la faim, 1994. Le monde peut-il nourrir le monde ?, Les clés de la planète, hors-série n°1 (Carte établie par Cécile Marin), Croissance, Paris, 1998.


 

Les troubles et les guerres civiles ont persisté en 1999, grossissant les flots de réfugiés : ils étaient plus de six millions sur le continent, soit presque un tiers du nombre total comptabilisé dans le monde (21, 5 millions) par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

L'Afrique centrale et orientale subit les conséquences du génocide rwandais et des soubresauts politiques affectant l'ex-Zaïre. L'échec des diplomaties occidentales a laissé place à une nouvelle géopolitique régionale. Les interventions militaires se multiplient, avec des conséquences désastreuses pour la stabilité des Etats et la situation des réfugiés, notamment en République démocratique du Congo. Victime de son immensité et de son potentiel minier, la RDC est le symbole d'une souveraineté confisquée par les puissances étrangères.
Lire l'article de Mwayila Tshiyembé, « Ambitions rivales dans les Grands Lacs », janvier 1999.

L'Afrique est un producteur essentiel de métaux stratégiques et de diamants. Mais les pays les plus riches en ressources sont aussi, souvent, les moins développés. Les dirigeants ont consacré plus d'énergie à s'assurer le contrôle des richesses qu'à en faire profiter la population. Les intérêts suscités par le secteur minier ont embrasé une partie du continent.
Lire l'article de François Misser et Olivier Vallée, « Les nouveaux acteurs du secteur minier africain », mai 1998.


 

Le delta du fleuve Niger, qui concentre les gisements d'hydrocarbures du pays, reste entre les mains des grandes compagnies occidentales. Elles exploitent le pétrole pour le compte du gouvernement qui se charge de redistribuer les ressources. Se sentant dépossédées, les ethnies du delta multiplient les actions pacifistes ou armées en revendiquant davantage de revenus pour les communautés locales.
Lire l'article de Joëlle Stolz, « Les multiples fractures du Nigeria »,  février 1999.

Les 1100 kilomètres de frontière entre l'Ethiopie et l'Erythrée, son ancienne province indépendante depuis 1993, font l'objet d'un conflit qui sévit depuis mai 1998 et met à mal tout projet de développement dans ces deux pays parmi les plus pauvres de la planète. Le 18 juin, 2000 un accord de paix a été signé entre les deux parties.

Les ressources minières sont situées principalement dans l'est et dans le sud de la RDC; deux régions que se disputent les trois groupes rebelles au régime de M. Laurent-Désiré Kabila.
Lire l'article de Colette Braeckman, « la République démocratique du Congo dépecée par ses voisins », octobre 1999.
Sources : Le Soir, juillet et août 1999, Bruxelles ; Atlas du continent africain, groupe Jeune Afrique et les éditions du Jaguar, Paris 1993 ; Atlas de la République du Zaïre, éditions Jeune Afrique, 1978 ; The Library of Congress Map Collection, Washington ; United Nations Department of Public Information, Cartographic Section , New York.


Source :
Le Monde Diplomatique
Remerciements à Mr Philippe Rekacewicz
Liens vers d'autres cartes du Monde Diplo : CLIQUEZ ICI

Afrique : histoire, economie, politique

Contenant et contenus conçus et réalisés par Olivier Bain; tirés de l'oubli, toilettés et remis en ligne par Jean-Marc Liotier