Afrique : histoire, economie, politique

1998-2001
Malcolm X
MALCOLM   X

A)  B I O G R A P H I E  ( Résumé )

Malcolm X, né Malcolm Little en 1925, est le septième enfant de la famille. Son père est un pasteur baptiste ( membre d'une secte protestante qui n'accorde le baptême qu'aux adultes ) déjà très engagé dans le mouvement de libération des Noirs. Il est influencé par un leader noir américain, Marcus Garvey, qui exhortait la masse noire à retourner en Afrique.
L'enfance de Malcolm Little est tourmentée : son père est assassiné par le Ku Klux Klan dans des conditions épouvantables ( il fut poussé sous un tram, son corps fut coupé en deux ). Sa mère, atteint de folie à la suite de la mort de son mari, sera internée dans un hôpital et y restera 26 ans.
Il est placé successivement dans plusieurs foyers. Les premiers contacts avec l'école sont difficiles : les professeurs sont racistes, l'intégration est impossible... Ses professeurs le découragent dans l'entreprise d'une carrière intellectuelle. Il quitte l'école et travaille pendant un certain temps comme cireur de chaussures, vendeur de boissons....
De 1943 à 1946, il se rend dans plusieurs villes ( en particulier à New-York où il vit à Harlem ), se livrant à la vente de drogues et au vol. Il déclarera à ce sujet : "à cette époque, je vivais dans la jungle et tout ce que j'ai fait, je l'ai fait uniquement pour survivre".
Il est arrêté à la suite d'un vol de montre de très grande valeur : on le juge pour port d'armes illicites, vente de drogues, vols.... Il est condamné à 10 ans de prison. A cette époque, il n'a que 21ans ( il passera 6 ans en prison, de 1946 à 1952 ).
Le temps qu'il va passer en prison représente un tournant capital dans sa vie. Il passera des nuits et des journées entières à lire des oeuvres philosophiques, historiques et littéraires...C'est en prison et par l'intermédiaire de son frère qu'il entendra parler des Black Muslims et de son Messager Elijah Muhammad. Il est subjugué par l'Islam et par le mouvement dont Muhammad est le dirigeant.
En prison déjà, il devient un orateur éloquent et s'attache à dénoncer tous les abus dont les Noirs ont été victimes depuis des générations.
A sa sortie de prison en 1952, il est très attaché au culte d'Allah . Il se rend régulièrement dans les "Temples" crées par Muhammad pour assister au culte, présidé par celui-ci. A la  suite d'une rencontre avec Muhammad, Malcolm Little se charge d'attirer le plus de monde possible afin d'augmenter l'audience à l'intérieur des Temples.
C'est un succès indéniable. Désormais, il sera connu sous le nom de Malcolm X. Il deviendra alors, tour à tour orateur, puis Assistant Ministre du Temple numéro 1 à New York en 1953.
En 1954, il devient Ministre de divers temples. Il organise plusieurs meetings dans lesquels il prêche l'Islam et la non adhésion à la religion des Blancs. Pour adhérer à ce mouvement, il faut observer un code de moralité très stricte : ne pas manger de porc, ne pas fumer, ne pas boire d'alcool, ne pas voler, ne pas mentir...
A cette époque, 13 temples furent créés dans de grandes villes américaines. Malcolm X  les visite tous et il y prononce des discours dont les idées principales seront présentées au chapitre suivant.
Il rencontre " Sister Betty X " en 1956, elle deviendra sa femme en 1958.
De 1956 à 1958, il s'occupe de l'organisation des temples. Ils sont maintenant implantés dans les grandes villes américaines : New York, Detroit, Chicago, Philadelphie..
A partir de 1959, les médias commencent à s'intéresser aux Black Muslims. Des reportages sont tournés sur les Temples, Malcolm X est interviewé à plusieurs reprises par la télévision et les radios (il apparait successivement sur NBC, WNDT-TV,...;Playboy, Ebony magazine...lui consacrent plusieurs articles). En 1961, Muhammad se retire, usé par la fatigue et la maladie. Malcolm X est chargé de le représenter à travers les Etats-Unis.
C'est en 1962 que commence la chute de Malcolm X à l'intérieur même de la "Nation of Islam". Il est accusé de faire du profit avec l'argent du mouvement, de vouloir contrôler toute la "Nation" , de s'occuper plus de sa cote médiatique plutôt que de la cause pour laquelle il se bat...La même année, des rumeurs circulent à propos d'Elijah Muhammad : il aurait eu de nombreuses relations avec ses secrètaires et serait le père de 6 enfants illégitimes.
Un des membres du mouvement est tué par la police dans une Mosquée de Los Angeles et plusieurs autres sont grièvement blessés.
Après l'assassinat de Kennedy en 1963, Malcolm X prononce un discours dans lequel il laisse entendre que cela devait arriver un jour. La haine des Blancs envers les Noirs s'est retournée contre leur propre chef d'état.
La réaction de Muhammad et des "Black Muslims" est très négative face à ce discours. Selon eux, celui-ci ne peut que renforcer le discrédit qui entoure le mouvement ( il faut savoir qu'à cette époque, Kennedy avait une cote de popularité très élevée ). Selon certains, Malcolm X aurait été exclu  du mouvement car il pronait un Islam multiracial et non uniquement Noir, comme le voulait Muhammad..?? Malcolm X est alors "banni" de la "Nation of Islam" en cette année 1963.
En 1964, il fonde la mosquée musulmane puis "l'organisation for Afro American Unity"(OAAU) qui s'appuie sur le Tiers Monde et l'Afrique. Puis il entreprend un pèlerinage à la Mecque..

Son voyage le conduit au Caire puis à Jedda, petite ville portuaire sur la Mer Rouge. La Mecque se trouve vers l'Est, à l'intérieur des terres.
Ce pélerinage va représenter un deuxième tournant capital dans sa vie. En effet, il aura l'occasion de rencontrer des gens de toute race, tous unis par la volonté de communication, de prière et de recueillement. Malcolm X déclare alors : "Durant mon voyage dans le monde musulman, j'ai eu l'opportunité de rencontrer, parler et même manger avec des Blancs. L'attitude typique du Blanc envers le Noir n'existe plus dans le monde musulman, cela grâce à la religion Islamique" ou encore : "Je n'avais jamais vu des gens de couleurs différentes pratiquer une confrérie aussi sincère et véritable auparavant. L'Amérique doit comprendre l'Islam, car c'est  la  seule religion qui efface de toute société le problème racial".
A la fin de son pèlerinage, il entreprend plusieurs voyages en Afrique qui le mèneront au Nigeria, Ghana, Liberia, Sénégal, Maroc et Algérie. Il y rencontre différents ambassadeurs, prend part à des réceptions et prononce plusieurs discours. Au Ghana, Malcolm X s'entretient avec Kwame Nkrumah (homme politique ayant contribué à la formation du Panafricanisme) .
De retour aux Etats-Unis, il est accueilli par une foule de journalistes qui lui posent des questions sur ses différents voyages. A cette occasion, il annonce officiellement la formation de son organisation : l'OAAU. Il est alors convaincu que certains Blancs peuvent également contribuer à éliminer les barrières raciales existantes. Néanmoins, il déclare : "je pense que si les lois établies faillissent à protéger les Noirs des attaques des Blancs, alors les Noirs devront utiliser les armes pour se défendre. De là provient son mot d'ordre "by all means necessary".
Certains diront que dès son retour de la Mecque, Malcolm X commencait à devenir "dangeureux" aux yeux de plusieurs personnages politiques Blancs. En effet, à partir de cette époque, on pouvait ressentir l'impact de Malcolm X au sein de la classe intellectuelle Noire. Certains intellectuels le supportait dans sa nouvelle organisation et lui donnait de l'argent.
Puis il retourne à l'étranger et passe 18 semaines au Moyen Orient et en Afrique. Il voyage alors sous le nom de "Malik El-Shabbaz". Il assiste entre autres, à la Conférence du " Sommet Africain" en tant que représentant de l'OAAU. Il appelle les délégués des 34 Nations Africaines à plaider la cause des 22 millions de Noirs américains aux réunions des "Nations Unies". Il aura plusieurs entretiens avec différents présidents africains ( Nasser en Egypte....).
Quand il retourne en Amérique, il tente d'organiser sa fondation : l'OAAU. Dans sa tentative de réhabilitation de l'image du Blanc, il est confronté à son portrait d'homme intransigeant et extrémiste. Il déclare "Depuis que j'ai appris la vérité à la Mecque, mes plus proches amis incluent des Chrétiens, des Juifs, des Bouddhistes et même des Athés. Mes amis d'aujourd'hui sont noirs, bruns, rouges, jaunes et BLANCS" . Il refuse néanmoins l'intégration  des Blancs dans son organisation car il pense que ceux ci peuvent la rendre moins efficace.
A cette époque (1965), il sait parfaitement qu'il peut mourir du jour au lendemain de mort violente.

Il est assassiné le 21 Février 1965 lors d'un discours prononcé à Harlem. Il recoit 16 balles de revolver qui lui transperceront  le corps.
Talmadge Hayer, Norman 3X Buttler et Thomas 15X Johnson seront reconnus coupables de l'assassinat de Malcolm X. Ils seront condamnés le 14 Avril 1966 à perpétuité.
Personne ne sait vraiment qui a assassiné Malcolm X. Néanmoins, plusieurs hypothèses furent avancées :
- Malcolm X freinait le trafic de drogues de la Mafia américaine au sein des ghettos. En effet, lors de ses conférences à Harlem, il exhortait les jeunes Noirs à se débarrasser des dealers.
- Malcolm X ne donnait pas une bonne image des Etat-Unis à l'étranger ( particulièrement dans les pays du Tiers-monde ), ce qui devait contrarier fortement certains hommes politiques, ainsi que la CIA.
De plus, il tentait de persuader les délégations africaines qu'elles dénoncent la violation des droits de l'homme aux Etats-Unis.

Il faut savoir qu'en 1963, seulement un Noir sur cent considérait les "Muslims" comme l'organisation de protestation Noire la plus efficace, 43% la condamnait et presque la moitié n'en avaient jamais entendu parler.
C'est seulement en 1967 que Malcolm X devint le symbole et l'inspiration de la révolution.

Pour conclure, citons le célèbre réalisateur Noir américain Spike Lee qui déclare : " Dans mon film "Do The Right Thing", je ne cite pas Malcolm X après Martin Luther King par hasard. Ce que disait King était généreux, mais je ne peux pas reprendre entièrement son discours non-violent à mon compte. Il faut savoir montrer à son ennemi quelles sont les limites à ne pas dépasser ".

B)  I N S P I R A T I O N S

- Lecture et copie du dictionnaire .

- Will Durant " Story of Civilization " .

- H.G Wells " Outline of history " .

- W.E.B Du Bois  " Souls of Black Folks ":  aperçu de l'histoire des Noirs avant leur arrivée aux Etats-Unis . W.E.B Du Bois ( sociologue ) fut le père du panafricanisme (voir "leaders Noirs avant Malcolm X et M.L King").

- Carter G.Woodson's " Negro History " : découverte des empires Noirs avant l'esclavagisme et premiers combats  pour la liberté.

- J.A Rogers " Sex and Race " : livre traitant du mélange des races avant le Christ, des pharaons Egyptiens, de l' Ethiopie ( la plus vieille civilisation au monde ) ......

- Gregor Mendel " Findings in Genetics" : interprétation probable de Malcolm X ?? : " possibilité de produire un Blanc à partir d'un Noir, le contraire étant impossible car le chromosome des Blancs est récessif ".

- Arnold Toynbee : Théorie sur la création des continents et étude des civilisations.

- Frederick Olmstead : prise de conscience sur les horreurs de l'esclavagisme.

- Uncle Tom's Cabin

- Herodote

- Mahatma Gandhi .

- Diverses lectures sur le rôle du Christianisme dans le processus d'esclavagisme depuis le 16ème siècle.

- Lecture à propos de la guerre de l'opium en Chine : rôle du Blanc dans l'import de la drogue.

- Essais à propos de certains philosophes Orientaux et Occidentaux : ces derniers s'étant très largement inspirés des premiers. ( exemple du voyage de Socrate en Egypte ).

- Schopenhauer, Kant et Nietzsche : selon Malcolm X, ils n'ont pas traités de sujets fondamentaux.

- Spinoza : auteur Noir d'origine Espagnol et Juive, il fut excommunié car il adhérait à une doctrine panthéiste ( théorie d'après laquelle Dieu et le monde s'identifient l'un à l'autre). Pour Spinoza, le monde est formé des attributs de Dieu qui dérivent de lui comme une conséquence dérive de son principe.

- Diverses lectures sur les trésors, merveilles et vestiges Africains : sculptures, objets, monuments...Toutes ces choses furent crées par des Noirs et importées aux Etats-Unis.

- Lectures sur les découvertes des premiers vestiges humains. Os retrouvés 2 millions d'années avant le Christ sur le continent Africain ( Tanganyika ).

- Pierre van Paasen's " Days of our years".

- Plusieurs volumes de " Harvard Classics ". En particulier, " Milton's Paradise Lost ": le Diable est chassé du Paradis, il essaye de le reconquérir. Pour cela, il utilise les forces de l'Europe personnifiées par Charlemagne, Richard Coeur de Lion....Malcolm X  interprète cela pour dire que les Européens étaient motivés et conduits par le Diable. Milton et Muhammad ont donc la même opinion des Blancs : ils représentent le Mal.

C )  P H I L O S O P H I E

1 ) R E L I G I O N  :

Les Black Muslims professent que l'univers a été crée par un Dieu Noir, les premiers hommes étaient à son image, les Blancs n'apparurent qu'ensuite.
Elijah Muhammad enseigne "à ses disciples" qu'en premier, la lune s'est séparée de la terre. Ensuite, les premiers humains qui apparurent sur terre furent des Noirs. Ils découvrirent la "Ville Sainte" Mecca.
Parmi les Noirs, il y avait 24 savants, tous possédaient la sagesse. L'un d'eux créa une tribu Noire particulièrement forte : la tribu de Shabbaz. Tous les Noirs américains descendent de cette tribu.
Il y a environ 600 ans, quand 70% de la population était satisfaite et 30% était mécontente, un homme nommé Mr Yacub fit son apparition. Il faisait parti du clan des mécontents. Il était très doué et devint à l'âge de 18 ans un savant brillant et reconnu. Mr Yacub fut vite craint par les autorités car il prêchait dans les rues contre celles-ci. Il fut exilé avec ses 60 000 disciples dans une île nommé "Patmos".
Pour se venger, il décida de créer une race diabolique : "la race Blanche". Il savait que les Noirs étaient issus de deux "germes"(gènes), l'un noir et l'autre brun. Le germe brun étant le plus clair, donc le plus faible, demeurait "en sommeil" par rapport au germe noir. Il réussit à séparer les deux germes puis à manipuler le "brun" pour qu'il devienne de plus en plus clair.
 Il établit une loi qui permettait à ces disciples de ne se marier qu'uniquement entre "métis" ou entre "métis et noirs". Il résulta de ces croisements une race de plus en plus claire, pour arriver finalement à la race Blanche.
Cela prit 200 ans pour éliminer totalement la race noire sur l'île de Patmos, puis à nouveau 200 ans pour créer à partir des "métis" "la race Rouge" et enfin "la race Jaune".
Puis "ces nouvelles races" quittèrent l'île de Patmos pour retourner sur le continent. Il fallut seulement 6 mois aux Blancs pour semer le trouble dans la société paisible et bien organisée qu'avait bâtie les Noirs.
Il y eut de furieux combats mais les Noirs en sortirent vainqueurs. Ils déportèrent les Blancs en Europe.
Elijah Muhammad déclare "Ils appartenaient à la race des démons, ils étaient sauvages, marchaient à 4 pattes et vivaient dans les arbres. Moise reçut la tache de civiliser les Blancs pour qu'ils puissent, selon le dessein d'Allah, dominer le monde pendant 6000 ans. Allah permit aussi que les hommes Noirs fussent transportés en Amérique comme esclave afin de mieux se connaître".
Elijah Muhammad constate que les peuples Noirs se soulèvent dans le monde entier et que Allah a condamné la civilisation Blanche à l'autodestruction. Il précise : " Sous la domination Noire, la terre cessera d'être un enfer pour devenir un paradis ".
Malcolm X : "Je crois en la religion de l'Islam, ce qui implique que je crois au seul Dieu Allah, Muhammad étant son Messager. Cette religion est suivit par 700 millions de personnes à travers l'Afrique et l'Asie".
"L'homme Blanc nous a imposé un Jésus Blanc, il nous demande de prier et de chanter la glorification de son Dieu. Le Blanc nous a enseigné de faire cela jusqu'à la mort afin d'accéder au  paradis dans l'au delà. Sur terre, il est le seul à profiter de la vie avec ses dollars répartis dans le monde. Les Noirs ne font que subir sa domination". "Le christianisme est la religion des Blancs. L'interprétation de la Sainte Bible par les Blancs leur a fournit le support idéologique pour dominer et martyriser des millions d'êtres humains de couleurs et de cultures différentes. L' homme Blanc a perverti le message d' amour que le Prophète Jésus est venu apporter sur la terre". ( les Black Muslims croient au prophète Jésus : il fut l' un des trois plus importants prophètes de la religion Islamique, les autres étant Muhammad et Moise ).
"Comment pourrais-je croire en une religion qui a permis le massacre de milliers de Noirs  pendant les colonisations ?".
De retour de la Mecque, Malcolm X est persuadé que l'unification entre les peuples de races et de couleurs différentes n'est possible que si ces peuples ne croient qu'en une seule religion : le support unificateur idéal étant la religion Islamique.
Dans l'un de ses discours, il déclare "L'Islam nous apprend qu'aussi longtemps qu'une personne ne connait pas la vérité, elle vit dans l'obscurité. Mais une fois la vérité acceptée et reconnue, elle vivra dans la lumière éternelle. Muhammad nous enseigne que sous le chatiment d'Allah, les 5 sens d' une personne peuvent être tellement dérangés qu'en l'espace de quelques minutes, les cheveux d' un Noir peuvent virer au Blanc ".

Les Temples ( aussi appelés Mosquées ) organisés par Malcolm X proposent des réunions ou différents points sont abordés :
1) Discussion à propos des fondements de l'Islam contenus dans le Coran : existence d' un seul Dieu, prédestination absolue, résurrection des hommes et jugement universel, paradis, purgatoire et enfer.
Les principes en sont les suivants : fraternité envers les musulmans, guerre aux Infidèles, puis tolérance envers les incroyants, condamnation de l'usure, de la débauche et des boissons fermentées.
2) Entrainement à divers arts martiaux .
3) Discours sur les responsabilités d'un mari et d'un père ainsi que droits des femmes.
4 ) Education des enfants.
5) Principes des affaires.

Malcolm X prit conscience, lors de son pèlerinage à la Mecque, que toutes les prophéties racontées par Elijah Muhammad, comme celles de " Yacub ", rendaient furieux les musulmans de l'Est.
Lors d'un interview, il parle des Black Muslims en ces termes : " Ils se réclament d'être un mouvement religieux. Ils professent soi-disant la religion Islamique. Le monde musulman rejette ce mouvement qui n'est pour eux qu'un groupe Islamique, une sorte de "religion hybride".
 Il faut également savoir que le gouvernement américain a essayé de manipuler le mouvement en lui donnant une image politique plutôt que religieuse. Pour arriver à ses fins, il s'est servi de la presse et de la télévision. Les Black Muslims ont donc été catalogués en tant que groupe politique. Paradoxalement, aucun membre du groupe ne votait ou ne prenait parti dans le combat pour les droits civiques. Ce mouvement attirait aussi bien les Noirs les plus militants que les jeunes, les insatisfaits...D'un autre coté, il ne permettait pas à ses adhérents de prendre part au combat d'une autre manière que moralement. Cela créa beaucoup de désillusions et amorca le processus de division au sein du mouvement ".

2 ) O R G A N I S A T I O N   E T   C R E A T I O N   D E S   M O U V E M E N T S  :

 Elijah Muhammad affirme qu'il a reçut le message d'Allah par l'intermédiaire d'un homme appelé W.D Fard. Cela s'était passé à Detroit en 1931. Cet homme, dont on ne connaît que peu de choses, commençât à parcourir les rues des ghettos afin d'avertir les Noirs des dangers qu'ils couraient s'ils continuaient à vivre dans la débauche.
Il leur enseigna les fondements de l'Islam et tint plusieurs discours dans les foyers les plus pauvres. Il prétendait être né dans la tribu "Koreish" de "Muhammad ibn Abd Allah", le prophète arabe en personne. Il faut savoir que selon la religion Islamique, c'est en l'an 610 que "Muhammad Ibn Abd Allah" commença à recevoir des messages sacrés de Dieu. Il se mit alors à transmettre des messages à ses concitoyens. Ceux-ci, formulés en une très belle langue arabe, constituèrent, une fois rassemblés en un seul receuil, ce que l'on appelle le Coran.
W.D Fard professa que le vrai nom de Dieu était Allah et que tous les Noirs d'Amérique descendaient directement des musulmans. Il disait également que les Noirs d'Amérique étaient des "moutons égarés", éloignés depuis 400 ans de leur vraie patrie, la "Nation of Islam". Son but étant de réhabiliter la vraie religion des Noirs.
W.D Fard  prétendait être le Madhi ( le Mahdi étant cet homme unique et exceptionnel qui viendrait fonder un monde idéal, une sorte de réplique du Messie ). Il faut savoir que tout au long de l'histoire ( en fait, dès le début de l'Islam ), il y eut beaucoup de "faux Madhi". Ces hommes prétendaient descendre du prophète Mahomet et détenait soi-disant, un pouvoir surnaturel.
W.D Fard établit à Detroit une université Islamique où était enseigné les mathématiques, la philosophie, et bien d'autres branches. C'est à ce moment qu'il choisit Elijah Muhammad comme Ministre Suprême de son enseignement . Ensemble, ils établirent le Temple numéro deux à Chicago.
En 1934, W.D Fard disparut dans des conditions aussi étranges qu'inexpliquées. Elijah Muhammad décida alors de continuer l'oeuvre qu'avait ébauchée W.D Fard.
Malcom X passera 10 ans à prêcher la doctrine de Muhammad au sein des Black Muslims.

Lors de son retour de la Mecque, Malcolm X veut fonder la Mosquée Musulmane dont la base religieuse serait l'Islam orthodoxe. Puis il change d'avis et décide de créer l'OAAU. Il en parle en ces termes :
"Ma nouvelle Organisation pour l'Unité Afro-Américaine est un "groupe" non religieux et non sectaire fondé afin d'unir tous les Noirs. L'Organisation sera différente de la Nation of Islam dans ce sens qu'elle englobera toutes les religions des Noirs et qu'elle mettra en pratique tout ce que la Nation of Islam n'a fait que prêcher".
Cette nouvelle formation avait aussi pour but de convertir la population Noire non violente à un processus de self  défense actif contre la suprématie Blanche à travers les Etats-Unis.
"Mon organisation représentera le point de départ d'un programme d'action créer pour éliminer l'oppression politique, l'exploitation économique et la dégradation sociale supportées par 22 millions d'afro-américains. L'histoire montre que la liberté s'acquiert de deux facons : le vote représentant la solution démocratique, et la révolution, la solution radicale. A l'heure actuelle, je ne suis pas intéréssé par les moyens, mais par l'objectif à atteindre. Quand Mandela se rendit compte que la non-violence ne portait pas ses fruits en Afrique du Sud, il se pencha vers la violence tactique. Il était également plus intéréssé par la fin que par les moyens".
C'est à cette époque qu'il déclare : "Toute personne qui désire me suivre doit être prête à aller en prison, à l' hôpital et au cimetière avant d'être libre".
Il faut savoir que même à l'intérieur de sa propre organisation, Malcolm X fut très critiqué. On lui reprochait de trop parler sans jamais agir et d'être excessivement confus dans ses idées.

3 ) I D E E S  C O N D U C T R I C E S :

En 1953, on parle de Malcolm X en tant que Ministre adjoint de la mosquée de Détroit : "la lettre X pour le musulman est le symbole de l'authentique nom de famille africain qu'il ne peut pas connaitre. Le X remplace pour lui le nom du Blanc maitre d'esclaves qui a été imposé à ses ancètres par quelques diables aux yeux bleus.
Le Blanc a complètement effacé le passé d'esclaves des Noirs. Un Noir aux Etats-Unis ne pourra jamais connaitre son vrai nom de famille, il ne pourra jamais savoir de quelle tribu il descend : les Mandingos, les Serrer, les Fantis ou autres".
Elijah Muhammad déclare à ses disciples : "Les Noirs américains ont été longtemps poussé à se considérer comme des victimes d'une malédiction divine. Vous ne devez plus penser cela de vous-même. Nous, la Nation Noire de la terre, sommes ses premiers propriétaires, les meilleurs de tous les êtres humains. Vous êtes les plus beaux, les plus puissants et les plus sages".

Nous pouvons résumer les idées conductrices de Malcolm X en se basant sur les deux différentes étapes de sa vie :

1) Malcolm X et les Black Muslims ( 1953-1963 )

Malcolm X fut très critique envers la bourgeoisie Noire qui selon lui singe la bourgeoisie Blanche et fait dire à cette dernière que le problème de l'intégration n'existe pas puisque certains ont réussi .
Malcolm X déclare : "Le Blanc veut que le Noir reste sale, ignorant et immoral. Aussi longtemps que nous demeureront dans ces conditions, nous continuerons à être son esclave et il nous contrôlera. Nous n'arriverons jamais à atteindre la liberté, la justice et l'égalité tant que nous ne ferons rien pour nous-mêmes".
Pourquoi est-ce que les Black Muslims ne voient pas dans l'intégration la solution aux problèmes raciaux ?.
Malcolm X nous dit à ce sujet : "Aucun Noir sensé ne peut vouloir l'intégration et il en est de même pour le Blanc. Toutes les tentatives d'intégration ont fatalement abouties à des échecs. Le résultat le plus tragique de la tentative d'intégration s'est déroulée en Allemagne, avec les Juifs. Dans ce pays, les Juifs représentaient l'élite intellectuelle : ils étaient les plus grands artistes, les plus grands poètes et compositeurs.... Mais ils ont commis la plus grande erreur qui soit  dans la tentative "d'assimilation". De la première guerre mondiale à l'accession au pouvoir d'Hitler, on a pu assister dans ce pays à beaucoup de mariages entre Juifs et Allemands. Certains Juifs changèrent même de nom et adhérèrent à d'autres religions. Ils en arrivèrent à ne plus se considérer comme des Juifs mais comme des Allemands. Puis vint Hitler qui prônat la suprématie de la race Arienne et ce fut le début de l'extermination des Juifs. C'est à juste titre que les Anglais aidèrent les Juifs à arracher la Palestine aux Arabes, ce qui conduit à la création d'Israel, leur pays d'origine".
Malcolm X se sert de l'un de ces exemples (s'ajoute l'expulsion des Anglais d'Irlande...) pour affirmer : "La seule solution pour le peuple Noir aux Etats-Unis est de ne pas s'intégrer à cette société corrompue mais de se séparer de celle-ci pour retourner dans son pays d'origine et d'y opérer des réformes ".

Lors d'un interview, il énonce les ambitions des Black Muslims : " Nous voulons la liberté, la justice et l'égalité. Pour y arriver, nous devons d'abord enseigner aux Noirs à renoncer aux vices auxquels ils s'adonnent chaque jour. Ils doivent arrêter de boire, de se droguer, de se prostituer......Nous devons nous unir et ne plus nous considérer comme inférieurs par rapport aux Blancs. L'amélioration de nos conditions passera obligatoirement par la création de notre propre économie. Pour cela, il nous faut posséder notre propre terre : le Noir ne tiendra jamais sur ses deux jambes tant qu'il se trouvera en pays étranger. Nous devons apprendre à devenir nos propres producteurs, commercants et manufacturiers  ".
Malcolm X nous décrit la société Noire aux Etats-Unis de cette facon : " Au sommet de cette "pseudo-société", il y a le Noir bourgeois. Il s'est intégré à la société Blanche en se désintéréssant complétement de son pauvre frère Noir. Il achète les voitures et les habits les plus chères afin de ressembler le plus possible aux Blancs. Puis il y a la classe moyenne qui représente la majorité des Noirs : ils ne vivent pas dans les ghettos mais ils réalisent que la vie est un combat perpétuel. Ils sont conscients de toutes les injustices dont ils font l'objet et de l'état constant d'insécurité dans lequel ils vivent. Au bas de l'échelle se trouve l'homme Noir qui vit dans le ghetto. Il vit jour et nuit avec la peur au ventre et s'anesthésie avec l'alcool et la drogue afin d'oublier l'état dans lequel il se trouve. Cet homme n'a plus aucun espoir, il n'a plus rien à perdre... C'est lui qui est le plus difficile à atteindre ".
Pendant toutes les années passées au sein des Black Muslims, Malcolm X prôna la séparation physique et morale.

2) Malcolm X après sa rupture avec les Black Muslims ( 1963-1965 )

De retour de la Mecque et de ses voyages en Afrique, Malcolm X change fondamentalement de philosophie : "Les Afro-Américains doivent rester aux Etats-Unis afin de lutter pour leurs droits constitutionnels, mais ils doivent se pencher vers l'Afrique philosophiquement et culturellement afin de développer le concept du Panafricanisme".
Selon Malcolm X, ce rapprochement "spirituel" incitera certains Noirs américains à visiter et même à se fixer en Afrique. Ceux qui resteront pourront aider ceux qui retournent et ceux qui retourneront pourront aider ceux qui restent. Ce système pourrait fonctionner de la même facon que pour les Juifs, lors de leur départ pour Israel. Ceci représente la solution à long terme.
D'un autre coté, il faut prendre des mesures immédiates : " La rééducation de notre peuple est primordiale. Il nous faut développer les secteurs politiques, économiques et sociaux là où la plus forte densité de nos citoyens se trouve. Quand l'homme Noir deviendra un politicien d'importance dans sa propre communauté, il pourra alors se présenter en tant que membre à part entière au Parlement Fédéral. La philosophie économique du nationalisme Noir passe avant tout par une rééducation de notre peuple. Celui-ci doit comprendre que pour l'amélioration de ses conditions, il lui faut impérativement contrôler l'économie et la politique de sa communauté ".
Puis il poursuit : " La philosophie sociale du nationalisme Noire encourage le peuple à élever sa propre société plutôt qu'à essayer de s'intégrer là ou sa présence n'est pas désirée".
Parallèlement à ceci, Malcolm X, tout comme les autres leaders, demande une amélioration de l'éducation : " Il est vrai que je me suis toujours prononcé contre l'intégration, ce qui ne m'a pas permis de travailler avec d'autres leaders, tels Martin Luther King. Néanmoins, nous avons un point commun d'importance : l'éducation. Nous pensons que les "sois-disants" établissements scolaires pour les Noirs doivent bénéficier d'un enseignement plus performant, avec de meilleurs professeurs et de meilleurs livres ".
A la fin de sa vie, Malcolm X s'excusa d'avoir été aveuglé si longtemps par Elijah Muhammad. Il s'excusa publiquement devant ses frères Noirs puis devant les Blancs et décida désormais de ne porter des jugements sur ceux-ci que par rapport à leur comportement, et non plus par rapport à la couleur de leur peau ( en fait, il se trouva honteux d'avoir prôné pendant si longtemps la suprématie Noire, la dominance des gènes.....). Il demeura néanmoins fidèle à ses idées jusqu'à son dernier souffle, en condamnant toutes les formes d'oppression dont les Noirs furent victimes aux Etats-Unis.


Afrique : histoire, economie, politique

Contenant et contenus conçus et réalisés par Olivier Bain; tirés de l'oubli, toilettés et remis en ligne par Jean-Marc Liotier